Final bâton

0 Flares 0 Flares ×

[Laissez un commentaire]

Permettez-moi de citer une bibitte verte bien connue du public québécois : « Maman, c’est fini…! »

Eh oui, déjà. À peine quatre jours après la première, c’était la dernière de CANNIBALES. Mais pas une dernière ordinaire après laquelle on se demande « Où jouons-nous la prochaine fois? Paris? Moscou? Pyongyang? » Non, la question qui flottait ressemblait plutôt à « Quand allons-nous détruire le décor? » Parce que CANNIBALES, c’est terminé, final bâton. Quel honneur et quel bonheur d’avoir été l’hôte de ce spectacle lors de son ultime tour de piste, six ans après sa création!

Ça n’arrive qu’à la dernièreSéverine, Éric et Claire à la corde

Comme cela arrive parfois lors d’une dernière représentation, les comédiens se sont joué quelques tours durant la représentation, mais rien de trop méchant, rassurez-vous!

Par exemple, lors d’une scène où tous les interprètes se déplacent lentement dans l’espace le temps d’une chanson, David et Thomas, respectivement metteur en scène et directeur technique, sont également entrés sur scène comme si de rien n’était, à la surprise des comédiens!

Je n’avais aucune idée quoi faire! C’est pour ça que je me suis juste assis sur le sofa, l’air penseur.
— Thomas, cannibale d’un soir

Les comédiens ont dû redoubler d’effort afin de garder leur concentration face à ces intrus. Dans la salle, j’imagine que les spectateurs se demandaient bien qui pouvaient être ces deux personnages qu’ils n’ont vus qu’une seule fois durant tout le spectacle!

Personnellement, j’aurais adoré voir David ou Thomas entrer en scène comme Tarzan, agrippé après la corde. Pas sûr que les interprètes auraient su garder leur sang-froid!

Étiez-vous là samedi? Êtes-vous restés médusés de voir apparaître David et Thomas? Ou avez-vous déjà été témoins de ce genre de tours? Racontez-nous…

Article précédent

Qu'en pensez-vous?

0 Flares Facebook 0 Twitter 0 Google+ 0 Email -- 0 Flares ×