Expos à GO

Ces temps-ci, ESPACE GO est plus qu’un théâtre.

On ne veut pas faire ombrage au Musée d’art contemporain, mais… trois expositions se déroulent en même temps chez nous, sur deux étages et demi.

Sous-sol

J’ai toujours cru que les grands artistes avaient de la compassion.
Qu’ils créaient pour exprimer leur sympathie envers les autres.
C’était vraiment con de ma part!
Bibi Andersson (Alma) dans le film Persona

ESPACE GO Expo 5 ≡ Photo Hubert Larose St-JacquesPeut-être le savez-vous déjà, mais comme une maman, je vous le répète : Sophie Cadieux (artiste en résidence) et Patrice Dubois (comédien, metteur en scène et co-directeur de Théâtre PÀP) vous offrent en lecture leurs cahiers de notes personnels. Les pages de ces cahiers, griffonnées au fil de leurs créations, sont remplies de pensées, de gribouillis et même de poèmes. Je vous en parlais ici cet automne.

Breaking news! La semaine dernière, Sophie et Patrice ont pimpé leur projet. Ils ont voulu rendre hommage au cinéaste Ingmar Bergman en agrémentant leur installation de photos, de réflexions et de citations qui sont autant de clins d’œil au célèbre cinéaste et à son film Persona.

ESPACE GO Expo 4 ≡ Photo Hubert Larose St-JacquesAlors si vous venez assister à LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE, je vous suggère d’en profiter pour descendre et (re)découvrir cette exposition. N’oubliez pas d’ouvrir les carnets pour en « dévorez » le contenu. Ils sont là pour ça. Ils sont là pour vous.

Rez-de-chaussée

Au café-bar, c’est Nelly Arcan qui vous attend. Des photos rarement vues y sont exposées.

Ces photos de l’artiste Nicolas Ruel sont nées d’une collaboration entre Nelly Arcan, la chorégraphe Manon Oligny et lui. Chacune de ses images illustre les trois premiers romans de l’auteur : Putain, Folle et À ciel ouvert.

Putain de Nelly Arcan ≡ Photo Hubert Larose St-Jacques

L’image qui me plaît le plus est la première (ici à droite). Elle illustre le roman Putain. Le regard de l’auteure, à peine reconnaissable avec sa perruque rose, me trouble. Je n’ose plus passer par là pour aller me faire un café. Suis-je trop sensible?

Pour contempler ces photos, je vous suggère d’arriver un peu plus tôt que d’habitude avant le spectacle. Sinon, vous devrez jouer du coude pour vous en approcher!

Blague à part, lorsque vous aurez vu ces photos, je vous invite à me laisser un commentaire pour me dire laquelle vous préférez et, si possible, pourquoi.

Expo Nelly Arcan ≡ Photo Hubert Larose St-Jacques

Cage d’escalier

Plus haut, je disais qu’il y avait trois expositions présentées sur deux étages et demi. Eh bien, voici la demie qui reste.

À quoi ça tient ≡ Photo Hubert Larose St-JacquesDepuis quelques mois, la cage d’escalier (du côté pair de la salle) est devenue un nouveau lieu d’exposition. Bien sûr, il ne faut pas s’y attarder de longues minutes au moment de l’entrée en salle, au risque de retarder le spectacle! Mais après la représentation, prenez votre temps.

L’œuvre qui longe l’escalier est celle de Rose-Anne Tuduri-Vermesch. Le titre : À quoi ça tient? Ça vous dit quelque chose? Allez, un petit effort…!

Cette série de broderies a vu le jour l’an dernier, lors de la création du spectacle UNE VIE POUR DEUX (LA CHAIR ET AUTRES FRAGMENTS DE L’AMOUR). L’artiste s’était inspirée de l’histoire de la pièce et de sa rencontre avec l’auteure Evelyne de la Chenelière pour réaliser sa quatre-vingtaine de petits tableaux.

« On ne veut pas le savoir, on veut le voir! » comme disait Yvon Deschamps. Voici donc, à la demande générale, une vidéo sur cette œuvre, tournée l’an dernier lors de l’installation initiale. Pour en savoir plus, vous pouvez aussi lire cet article.

###

► Commenter l’article
► Facebooker l’article

Effervescence et chocolats

À deux semaines de la première de LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE, pièce tirée de l’œuvre de Nelly Arcan, ESPACE GO est en effervescence.

Dans la salle principale, depuis quelques jours, on monte le décor. Les différentes parties de la scénographie, construites dans notre entrepôt avant d’être livrées au Théâtre, sont maintenant assemblées par une dizaine de techniciens. Depuis trois jours, coups de marteau et bruit de scie ronde se répondent à un rythme régulier. Une vraie ruche!

Dans la petite salle, en compagnie de la metteure en scène Marie, les sept interprètes du spectacle continuent à explorer et à répéter leurs partitions, comme sept mouvements d’une même symphonie :

LE CHANT PERDU | Anne Thériault
Où il est question de l’errance, de la solitude et de la souffrance

LE CHANT DES MIRAGES | Sophie Cadieux
Où il est question des illusions, de l’image et du corps

LE CHANT OCCULTE | Christine Beaulieu
Où il est question de la destinée et de la confusion des genres

LE CHANT DE L’ÉTHER | Julie Le Breton
Où il est question du cosmos, des étoiles et de la nature

LE CHANT DU SANG | Johanne Haberlin
Où il est question des liens du sang et de la descendance

LE CHANT DE L’OMBRE | Evelyne de la Chenelière
Où il est question du pouvoir d’attraction de la Mort

LE CHANT DES SERPENTS | Monia Chokri
Où il est question de foi et de folie

Enfin, au café-bar, bien concentrés devant leur ordinateur et leur cahier de notes, Antonin (décor) et Mikko (lumières) planchent sur les détails de leur conception. Ce dernier est d’ailleurs arrivé de Finlande la semaine dernière pour collaborer au spectacle.

Comme vous pouvez le constater, il y a beaucoup d’activités au Théâtre à l’aube de LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE. J’ai hâte à la première. Et vous?

Chocolats de Pâques

Nos amis de chez Kem CoBa ont conçu de magnifiques chocolats de Pâques. Je vous jure, ils sont bien mieux que ceux vendus en pharmacie!

Si vous passez par le Mile End, arrêtez-y, ça en vaut la peine!

Chocolats Kem Coba 1

Chocolats Kem Coba 2

###

► Facebooker l’article!
► Commentez l’article!

Conférence autour de LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE

  1. L’œuvre de l’auteure Nelly Arcan vous intéresse.
  2. Vous êtes libre ce dimanche à 14 h.

Si vous répondez à toutes ces (deux) conditions, je vous invite fortement à poursuivre votre lecture. Sinon, il vous est tout de même permis de jeter un coup d’œil à la suite du texte.

Mise en contexte

Comme vous le savez peut-être, ESPACE GO présentera LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE, sa dernière production de la saison, en avril prochain.

111119213_Esp_Go_37x55.75_Fureur.inddCe spectacle est né du désir de Sophie Cadieux, notre artiste en résidence, d’explorer l’œuvre littéraire de Nelly Arcan. La mise en scène est assurée par Marie Brassard et la dramaturgie, par Daniel Canty. Sur scène, nous retrouverons six comédiennes et une danseuse : Christine Beaulieu, Sophie Cadieux, Monia Chokri, Evelyne de la Chenelière, Johanne Haberlin, Julie Le Breton et Anne Thériault.

Pour créer LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE, Sophie Cadieux, Marie Brassard et Daniel Canty ont lu, relu, analysé et découpé les écrits de Nelly Arcan avant d’en arriver au collage final qui sera défendu sur scène par les sept « furies ».

Rendez-vous

Pour nous parler de Nelly Arcan et des extraits littéraires qui composent la structure du spectacle, Marie Brassard et Daniel Canty nous donnent rendez-vous à la Bibliothèque du Mile End ce dimanche, 3 mars, à 14 h.

Cette rencontre, qui nous permettra de mieux comprendre l’« architecture secrète » de LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE, risque d’être très pertinente pour nous préparer au spectacle ou simplement pour en apprendre davantage sur l’œuvre de Nelly Arcan.

Serez-vous au rendez-vous?

P.S. Il est recommandé de réserver votre place en téléphonant à la Bibliothèque du Mile-End (514 872-2141), car la dernière fois, alors que Sophie Cadieux nous avait parlé de son attachement pour l’auteure Virginia Woolf, il y avait beaucoup de monde!

Sophie Cadieux à la Bibliothèque du Mile End
Sophie Cadieux à la Bibliothèque du Mile End

###

► Facebooker l’article!

Jérôme Minière en duo avec Stevie Wonder

Oh Montréal
T’es tellement froide
Une ourse polaire dans l’autobus
J’m’inspire du pire
Pour m’enrichir
Et je t’aime tellement que j’hallucine
– Malajube

Bon sang qu’il fait frette!

Mais je ne me plains pas, oh non. Je constate, c’est tout. Un constat empirique rendu possible grâce à mes cuisses gelées, mes doigts que je ne sens plus et mon cerveau douloureux comme quand je bois une slush trop vite.

En ces temps arctiques, je vous suggère de vous emmitoufler dans votre Snuggie et d’écouter quelques vidéos sur les Internets. J’en ai d’ailleurs choisi trois pour vous.

1 – Duo avec Stevie Wonder

En 2010, en parallèle avec la sortie de l’album Le vrai le faux, l’auteur-compositeur-interprète Jérôme Minière (qui est aussi comédien dans la pièce LE DERNIER FEU), Jean-François Dugas et Marie-Pierre Normand (qui a créé les illustrations pour LE DERNIER FEU) ont produit une série de 19 capsules amusantes intitulée La fabrication du vrai et du faux. Ces capsules peuvent être visionnées sur le site de Jérôme Minière.

Voici le 7e épisode, Duo avec Stevie Wonder :

###

2 – Rien à vous dire

Voici le clip de la chanson Rien à vous dire tirée du plus récent album de Jérôme Minière, Le vrai le faux.

Où est-ce qu’on peut se procurer un masque comme dans le clip?

###

3 – LE DERNIER FEU, bande-annonce

Enfin, voici la bande-annonce de la pièce LE DERNIER FEU, présentée au Théâtre ESPACE GO jusqu’au 16 février. Au plaisir de vous y croiser!

Bon hiver mes amis! Et n’oubliez pas votre tuque!

###

► Facebooker l’article!

Le meilleur de la craie 2

Quatre semaines et trois représentations supplémentaires plus tard, le spectacle LA DÉMESURE D’UNE 32A est maintenant terminé.

Au cours du dernier mois, de nombreux spectateurs ont profité de leur passage au vestiaire pour laisser messages et dessins sur le tableau noir.

Fidèle à la tradition, je profite de la fin du spectacle pour vous présenter Le meilleur de la craie | Édition 2.

Bon, c’est vrai que deux éditions, c’est une mince tradition. Mais soyez tout de même assurés que je fais tout mon possible pour bien ancrer cette coutume.

Enfin, je profite de l’occasion pour vous souhaiter un incroyable temps de Fêtes! Au plaisir de vous retrouver en janvier!

(Cliquez sur une photo pour démarrer le diaporama.)

Le meilleur de la craie | Édition 2

Et vous, qu’auriez-vous écrit (ou dessiné)? Laissez-nous savoir dans la section commentaires!

###

► Facebooker l’article!

Comment créer un soutien-gorge en papier à la manière de Clémence DesRochers

Mise en garde : Ce petit conte de Noël contient quelques jeux de mots discutables. Veuillez m’en excuser.

C’est le temps des fêtes (eh oui, déjà!). Manon Brunelle reçoit ses proches pour le traditionnel souper familial. Tout se déroule plutôt bien, les invités ont apprécié sa gigadinde Butterball. À présent, tous sont en grande discussion, un verre de vin à la main.

Avant d’inviter les gens à passer au salon et d’allumer le dernier feu du réveillon dans le foyer, Manon tombe dans la lune en réfléchissant au cadeau qu’elle a bricolé pour sa sœur Camille : une photo de style pop art, dans laquelle elle a réuni les jolis minois des cinq acteurs préférés de sa sœur.

Manon est convaincue que l’image pop art de ces cinq visages pour Camille sera magnifique étant donné sa grande expérience en bricolage, acquise au cours de nombreux pyjamas partys au secondaire. À cette époque, Manon pouvait passer des heures et des heures, au lit avec Virginia, sa best friend du moment, à faire du scrapbooking. Ah, le bon temps!

Tout à coup, son oncle, quelque peu éméché, la tire de sa rêverie : «Hey! Laissez-moi vous dire toute la fureur de ce que je pense de la situation géopolitique actuelle.» Non, juste non. Pas question de clore le réveillon en abordant un sujet aussi sensible. C’est donc le moment idéal pour faire diversion et, par le fait même, d’interrompre son oncle. Manon décide donc d’épater la galerie en démontrant toute l’étendue de la démesure d’une 32a [vous aurez compris que ce titre-là était plus difficile à caser]. En un mot, Manon décide de dérider ses invités en fabriquant un incroyable soutien-gorge à partir de sa napkin!

###

Au Théâtre ESPACE GO, c’est Clémence DesRochers qui nous a enseigné la manière de réaliser ce chef-d’œuvre d’origami lors de la soirée qui a suivi la première de LA DÉMESURE D’UNE 32A. Fidèle à elle-même, elle a su faire rire toute la galerie!

Aujourd’hui, c’est votre tour. Suivez ces six étapes pour réussir votre propre soutien-gorge de taille 32A, à la sauce Clémence DesRochers.

 

Étape 1
Dépliez votre serviette et placez-la devant vous.

 

Étape 2
Repliez deux côtés opposés jusqu’au centre de la serviette.

 

Étape 3
Pincez la serviette au milieu des deux côtés opposés que vous venez de replier.

 

Étape 4
Repliez la serviette sur elle-même et retournez-la de sorte que les quatre coins se retrouvent près de vous.

 

Étape 5
Pincez et maintenez ensemble les coins superposés de la serviette avec chacune de vos mains.
Les deux coins à votre droite avec la main droite et les deux coins à votre gauche avec la main gauche.
Attention, il ne faut prendre QUE les coins et non les deux épaisseurs de serviette entre eux.

 

Étape 6
Éloignez vos mains l’une de l’autre, tout en gardant les coins pincés.

 

TADAM!
Un beau soutien-gorge en napkin!
Vous pouvez maintenant dire fièrement : «Moi, je fais du Clémence!»

 

Conseil gratuit
S’il y a des enfants, optez pour la version censurée : les oreilles de chats!


Voici Clémence DesRochers et Brigitte Poupart arborant leurs soutien-gorges oreilles de chat lors de la fête qui a suivi la première de LA DÉMESURE D’UNE 32A, le 14 novembre dernier, au Théâtre ESPACE GO,

###

► Facebooker l’article!
► Commenter l’article!

Une correspondance dont vous êtes le héros

Vous trouvez notre hall d’entrée un peu serré avant l’entrée en salle?

Nous avons la solution pour vous : descendez au vestiaire!

ESPACE GO Objet plastique Tiroir verticalDes tiroirs remplis de cahiers de notes vous y attendent. Ce sont ceux de Sophie Cadieux, comédienne et artiste en résidence à ESPACE GO, et de Patrice Dubois, comédien, metteur en scène et codirecteur du Théâtre PÀP (d’autres noms devraient s’ajouter à cette liste, puisque l’installation se renouvellera peu à peu au fil de la saison).

Les cahiers de notes contiennent des pensées, des bouts de textes, des poèmes, des photos, des gribouillages et des dessins qui témoignent de leur manière d’aborder LA créationRien n’est clairement ordonné, tout est un peu pêle-mêle. À vous, donc, de tirer vos propres conclusions…

ESPACE GO Objet plastique Message Fouillez

Fouillez! C’est le mot d’ordre. Prenez un cahier et installez-vous confortablement dans notre fauteuil pour le feuilleter. Qui sait sur quoi vous allez tomber?

Des photos et des extraits tirés de ces cahiers seront publiés ici de tant à autres au cours des prochains mois. Pour me faire parvenir vos propres photos, n’hésitez pas à m’écrire!

Avez-vous eu la chance de fouiller ces cahiers de notes? Avez-vous fait des découvertes? Faites-nous part de vos impressions en laissant un commentaire.

(Cliquez sur la première photo pour les voir en taille réelle.)

###

Facebooker l’article!