La devanture est arrachée

Ce matin, il y avait deux hommes dans notre vitrine qui semblaient observer ce qui se passait à l’intérieur du café-bar. Des espions russes?

N’écoutant que mon courage, tel un Sean Connery des temps modernes, j’ai déposé mon espresso et suis sorti contrer cette menace.

Ce fut une courte mission, car ce n’était finalement pas des espions. Décevant.

Il s’agissait plutôt d’ouvriers venus arracher notre devanture, ou plutôt venus enlever le vinyle autocollant ornant la devanture. Ça sonne moins comme « venus démolir le Théâtre ».

Concours En Façade

Mais revenons au vinyle. Celui-ci avait été posé en août dernier dans le cadre du concours En Façade, 2e édition.

Dans le cadre de ce concours annuel (réalisé en partenariat avec Espace Création Loto-Québec), les étudiants et jeunes diplômés en scénographie, architecture, design et arts visuels, sont invités à soumettre un projet original visant à habiller la devanture du Théâtre ESPACE GO.

Le matériau utilisé, vous l’aurez deviné, est le vinyle autocollant. Un catalogue d’environ 150 échantillons est d’ailleurs remis à chaque concurrents pour la sélection des couleurs. Il y quasiment autant de choix que dans un buffet chinois!

Édition 2012-2013

La 3e édition du concours est maintenant terminée. Plusieurs projets très intéressants ont été soumis! Le jury a cependant dû trancher il y a quelques jours. Vous pourrez admirer l’œuvre choisie lorsqu’elle sera installée à la mi-août, à temps pour le dévoilement de la prochaine saison. Le nom du ou de la lauréat(e) sera alors dévoilé.

D’ici là, pour la période estivale, la façade sera dénudée grâce au travail des ouvriers de ce matin. Disons que c’est un peu l’équivalent de la journée sans maquillage, mais pour devanture de Théâtre.

En attendant les photos de la nouvelle façade, voici des images des deux premières éditions du concours En Façade, histoire de patienter jusqu’au mois d’août :

En Façade 2010-2011 par Karine Galarneau
En Façade 2011-2012 par Julie-Ange Breton

Une campagne flambant neuve

Je promets, je promets
Que la journée qui s’en vient
Est flambant neuve
Avec pas d’casque

Nous pourrions en dire autant de notre campagne publicitaire 2012-2013. Cela fait des semaines que nous pensons et préparons cette campagne dont le visuel se déclinera sous plusieurs formes : affiches, brochure, communiqués, annonces, etc. Pas facile de se réinventer dans la continuité… mais c’est un défi que nous tentons de relever.

Après des semaines d’échanges d’idées entre nous et l’équipe de Cossette (qui réalise nos campagnes depuis plusieurs années), après une rencontre avec tous les artisans de la campagne, la séance photo s’est finalement tenue dans un studio ultra-secret pas très loin du Théâtre.Violette Chauveau, David Boutin, Sophie Cadieux

Étaient alors présents Carl Lessard (notre photographe), le maquilleur, le styliste, le coiffeur, l’équipe de Cossette, mes collègues des communications et… pas moi. On m’a juré qu’on m’avait pourtant envoyé une invitation, mais qu’elle a dû se perdre dans la poste. Je suis sceptique.

Bien sûr, vous vous en doutez, les visages de la saison 2012-2013 d’ESPACE GO se trouvaient aussi à la séance photo. Si j’emploie le terme visage, c’est pour ne pas trop en dévoiler en révélant le nom et le sexe de nos modèles. Un visage, c’est anonyme et unisexe.

Propositions

Vous connaissez le proverbe : la photo ne fait pas le moine. Voilà pourquoi à partir des trois clichés choisis parmi des centaines, l’équipe de Cossette a préparé quelques propositions de campagne en jouant avec les photos et en intégrant l’écriture (titre et crédits) à celles-ci.

Et aujourd’hui, ils nous ont présenté ce qui pourrait, éventuellement, orner notre devanture durant la saison prochaine. Qu’est-ce que ce sera? Au moment d’écrire ces lignes, je n’en sais rien, car c’est un vrai secret d’État! S’il le faut, je viendrai au Théâtre la nuit pour voir ces images. À moins qu’on ne me les montre délibérément. Dans ce cas, je dormirai paisiblement.

MISE À JOUR : À 15h24 hier, on m’invitait à pénétrer au cœur du quartier général, c’est-à-dire la cuisine, là où se déroulaient les délibérations au sujet des différentes propositions. J’ai enfin vu, et j’y suis même allé de mes commentaires. J’ai bien dormi.

Cette campagne flambant neuve sera dévoilée au grand public lors du lancement de saison le 15 août prochain…

À quoi ça tient?

Je vous parlais la semaine dernière de l’exposition À QUOI ÇA TIENT?, qui accompagne le spectacle UNE VIE POUR DEUX (LA CHAIR ET AUTRES FRAGMENTS DE L’AMOUR).

Voici une jolie présentation avec Rose-Anne Tuduri-Vermersch, la créatrice de l’œuvre, et Evelyne de la Chenelière, l’auteure de la pièce.