Le théâtre, un art éphémère

éphémère [efemεre]
adj. Qui est de courte durée, qui n’a qu’un temps.

Ce que j’aime du théâtre, c’est que chaque représentation est unique.

Ça se passe toujours ici et maintenant, avec les spectateurs dans la salle.

Si tu es là, tant mieux. Sinon, tant pis.

Et contrairement à un film ou à un disque, une pièce de théâtre a une durée de vie bien définie.

Exemple illustré du dernier spectacle de la saison

Des bouts de bois et des toiles.

C’est tout ce qui reste de LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE.

Ça et quelques souvenirs, bien sûr.

Voici donc quelques photos du décor, avant et après la dernière représentation :

Avant

La Fureur de ce que je pense Photo Caroline Laberge

Après

La Fureur Bois Photo Hubert Larose St-Jacques
Le décor en pièces détachées (photo prise depuis l’hélicoptère ESPACE GO).

***

La Fureur Tableaux  Photo Hubert Larose St-Jacques
Des toiles (de la chambre de Sophie Cadieux) qui attendent un lift vers notre entrepôt, pour un repos bien mérité.

***

Pour voir d’autres photos de LA FUREUR DE CE QUE JE PENSE, cliquez ici.

De votre côté, quelles impressions, quels images, quels moments du spectacle gardez-vous en mémoire?

###

► Laissez un commentaire!

Comment créer un soutien-gorge en papier à la manière de Clémence DesRochers

Mise en garde : Ce petit conte de Noël contient quelques jeux de mots discutables. Veuillez m’en excuser.

C’est le temps des fêtes (eh oui, déjà!). Manon Brunelle reçoit ses proches pour le traditionnel souper familial. Tout se déroule plutôt bien, les invités ont apprécié sa gigadinde Butterball. À présent, tous sont en grande discussion, un verre de vin à la main.

Avant d’inviter les gens à passer au salon et d’allumer le dernier feu du réveillon dans le foyer, Manon tombe dans la lune en réfléchissant au cadeau qu’elle a bricolé pour sa sœur Camille : une photo de style pop art, dans laquelle elle a réuni les jolis minois des cinq acteurs préférés de sa sœur.

Manon est convaincue que l’image pop art de ces cinq visages pour Camille sera magnifique étant donné sa grande expérience en bricolage, acquise au cours de nombreux pyjamas partys au secondaire. À cette époque, Manon pouvait passer des heures et des heures, au lit avec Virginia, sa best friend du moment, à faire du scrapbooking. Ah, le bon temps!

Tout à coup, son oncle, quelque peu éméché, la tire de sa rêverie : «Hey! Laissez-moi vous dire toute la fureur de ce que je pense de la situation géopolitique actuelle.» Non, juste non. Pas question de clore le réveillon en abordant un sujet aussi sensible. C’est donc le moment idéal pour faire diversion et, par le fait même, d’interrompre son oncle. Manon décide donc d’épater la galerie en démontrant toute l’étendue de la démesure d’une 32a [vous aurez compris que ce titre-là était plus difficile à caser]. En un mot, Manon décide de dérider ses invités en fabriquant un incroyable soutien-gorge à partir de sa napkin!

###

Au Théâtre ESPACE GO, c’est Clémence DesRochers qui nous a enseigné la manière de réaliser ce chef-d’œuvre d’origami lors de la soirée qui a suivi la première de LA DÉMESURE D’UNE 32A. Fidèle à elle-même, elle a su faire rire toute la galerie!

Aujourd’hui, c’est votre tour. Suivez ces six étapes pour réussir votre propre soutien-gorge de taille 32A, à la sauce Clémence DesRochers.

 

Étape 1
Dépliez votre serviette et placez-la devant vous.

 

Étape 2
Repliez deux côtés opposés jusqu’au centre de la serviette.

 

Étape 3
Pincez la serviette au milieu des deux côtés opposés que vous venez de replier.

 

Étape 4
Repliez la serviette sur elle-même et retournez-la de sorte que les quatre coins se retrouvent près de vous.

 

Étape 5
Pincez et maintenez ensemble les coins superposés de la serviette avec chacune de vos mains.
Les deux coins à votre droite avec la main droite et les deux coins à votre gauche avec la main gauche.
Attention, il ne faut prendre QUE les coins et non les deux épaisseurs de serviette entre eux.

 

Étape 6
Éloignez vos mains l’une de l’autre, tout en gardant les coins pincés.

 

TADAM!
Un beau soutien-gorge en napkin!
Vous pouvez maintenant dire fièrement : «Moi, je fais du Clémence!»

 

Conseil gratuit
S’il y a des enfants, optez pour la version censurée : les oreilles de chats!


Voici Clémence DesRochers et Brigitte Poupart arborant leurs soutien-gorges oreilles de chat lors de la fête qui a suivi la première de LA DÉMESURE D’UNE 32A, le 14 novembre dernier, au Théâtre ESPACE GO,

###

► Facebooker l’article!
► Commenter l’article!

Lancement & biscottes!

La salle est prête!

Ce soir, nous recevons nos abonnés pour le dévoilement de la saison 2012-2013!

Il y a une petite excitation dans l’air, car c’est la première fois que nous présentons la programmation au public! Et quand je dis « nous présentons », je veux dire Ginette, seule sur son tréteau…

Ça, c’est de la biscotte!

De notre côté, nous avons préparé les (milliers de) bouchées. Regardez-moi cette table! Martha Stewart serait fière de nous! Pas mal, hein?

Enfin, pour le lancement médiatique, nous vous donnons rendez-vous le 15 août prochain. Mais pour tout de suite, nous avons des invités à accueillir!

Une campagne flambant neuve

Je promets, je promets
Que la journée qui s’en vient
Est flambant neuve
Avec pas d’casque

Nous pourrions en dire autant de notre campagne publicitaire 2012-2013. Cela fait des semaines que nous pensons et préparons cette campagne dont le visuel se déclinera sous plusieurs formes : affiches, brochure, communiqués, annonces, etc. Pas facile de se réinventer dans la continuité… mais c’est un défi que nous tentons de relever.

Après des semaines d’échanges d’idées entre nous et l’équipe de Cossette (qui réalise nos campagnes depuis plusieurs années), après une rencontre avec tous les artisans de la campagne, la séance photo s’est finalement tenue dans un studio ultra-secret pas très loin du Théâtre.Violette Chauveau, David Boutin, Sophie Cadieux

Étaient alors présents Carl Lessard (notre photographe), le maquilleur, le styliste, le coiffeur, l’équipe de Cossette, mes collègues des communications et… pas moi. On m’a juré qu’on m’avait pourtant envoyé une invitation, mais qu’elle a dû se perdre dans la poste. Je suis sceptique.

Bien sûr, vous vous en doutez, les visages de la saison 2012-2013 d’ESPACE GO se trouvaient aussi à la séance photo. Si j’emploie le terme visage, c’est pour ne pas trop en dévoiler en révélant le nom et le sexe de nos modèles. Un visage, c’est anonyme et unisexe.

Propositions

Vous connaissez le proverbe : la photo ne fait pas le moine. Voilà pourquoi à partir des trois clichés choisis parmi des centaines, l’équipe de Cossette a préparé quelques propositions de campagne en jouant avec les photos et en intégrant l’écriture (titre et crédits) à celles-ci.

Et aujourd’hui, ils nous ont présenté ce qui pourrait, éventuellement, orner notre devanture durant la saison prochaine. Qu’est-ce que ce sera? Au moment d’écrire ces lignes, je n’en sais rien, car c’est un vrai secret d’État! S’il le faut, je viendrai au Théâtre la nuit pour voir ces images. À moins qu’on ne me les montre délibérément. Dans ce cas, je dormirai paisiblement.

MISE À JOUR : À 15h24 hier, on m’invitait à pénétrer au cœur du quartier général, c’est-à-dire la cuisine, là où se déroulaient les délibérations au sujet des différentes propositions. J’ai enfin vu, et j’y suis même allé de mes commentaires. J’ai bien dormi.

Cette campagne flambant neuve sera dévoilée au grand public lors du lancement de saison le 15 août prochain…

À quoi ça tient?

Je vous parlais la semaine dernière de l’exposition À QUOI ÇA TIENT?, qui accompagne le spectacle UNE VIE POUR DEUX (LA CHAIR ET AUTRES FRAGMENTS DE L’AMOUR).

Voici une jolie présentation avec Rose-Anne Tuduri-Vermersch, la créatrice de l’œuvre, et Evelyne de la Chenelière, l’auteure de la pièce.