L’art de charrier un char : un photoreportage

Cette petite Honda Civic de 1978, c’est la reine de la soirée.
Mediapart.fr

Bien entendu, un road trip, même scénique, ça se fait dans un char!

Une Honda Civic 1978. C’est l’auto qui était sur scène lors de la présentation outre-mer de la pièce LES DEUX VOYAGES DE SUZANNE W.

Une rutilante Pontiac Acadian 1981. C’est ce qu’Éric, notre directeur technique, a déniché pour la version québécoise de ce road movie théâtral. Et c’est lundi que cette splendide voiture a été livrée au Théâtre!

Voici un photoreportage de cet arrivée remarquée…

Pontiac Acadian 1981

Notre Pontiac, la reine du spectacle, arrive à ESPACE GO de façon triomphale, tirée par sa remorqueuse royale. Comme vous pouvez l’imaginer, une horde de paparazzi se bouscule en tentant d’immortaliser ce moment.

Pontiac Acadian 1981

Une fois la cérémonie protocolaire terminée, place aux choses sérieuses : entrer notre Acadian dans le théâtre. La meilleure option, c’est par le débarcadère sur le boulevard Saint-Laurent.

Pontiac Acadian 1981

Jusque-là, pas de problème. Le chauffeur recule sa grosse machine entre les murs aux mille graffitis comme un pro.

Pontiac Acadian 1981

Notre Pontiac a beau être une reine parfaite en apparence, elle a tout de même un minuscule défaut, presque rien : son moteur est resté au garage, laissant un trou béant sous son capot.

Il s’agit donc d’une voiture anthropomobile, propulsée à l’huile de coude de techniciens. (On pousse les boys!)

Pendant ce temps, notre cher directeur technique fait une Suzanne W. de lui-même et conduit la bagnole, confortablement assis derrière le volant…!

Pontiac Acadian 1981

Nous voilà rendus à la partie la plus délicate de l’opération : tourner le coin et faire passer la reine roulante dans la porte de garage qui sépare l’intérieur du débarcadère et l’entrepôt qui longe la salle. L’espace pour effectuer un virage est cependant restreint.

Le premier essai s’avère infructueux, il faut cramper davantage pour essayer de réussir la manœuvre. On recule! (On pousse les boys!)

Pontiac Acadian 1981

Les techniciens, véritables Hercule des temps modernes, décident alors de tenter le tout pour le tout : pousser l’arrière de la voiture afin de la faire pivoter sur elle-même… et c’est réussi!

Pontiac Acadian 1981

Notre Acadian royale file telle une (petite) fusée vers la salle de spectacle. Aucun autre obstacle ne se pose sur son chemin.

Pontiac Acadian 1981

Elle se prélassera dans son palais royal au cours des prochains jours, en attendant que le reste du décor soit monté.

Pontiac Acadian 1981

Elle a quand même de la gueule pour une Pontiac, non?

Pontiac Acadian 1981

Regardez-moi ce sublime habitacle, spacieux à souhait!

Sylvie Léonard et Pierre-Yves Cardinal, qui prendront place à bord pour leur road trip vers le Grand Nord, auront même droit aux effluves d’un petit « sapin sent-bon », livré avec la voiture! N’est-ce pas digne d’un traitement royal?

###

Pour avoir un aperçu de ce road trip scénique, jetez un coup d’œil à la bande-annonce du spectacle qui met en vedette Pierre-Yves Cadinal, Marie-Sophie Ferdane, Sylvie Léonard, de même que les musiciens du groupe Moriarty!

► Visitez la page du spectacle sur le site d’ESPACE GO.

Vous aimez? Abonnez-vous!

Abonnez-vous au blogue d'ESPACE GO pour recevoir les articles par courriel.
Entrez votre adresse courriel :

Le road trip de Suzanne W.

Le metteur en scène français Marc Lainé a toujours été fasciné par l’Amérique. Fasciné au point d’y consacrer un cycle de création, entamé en 2010.

Road trip | Photo : Stephan ZimmerliLES DEUX VOYAGES DE SUZANNE W., une coproduction France-Québec, est le troisième spectacle de ce cycle, celui qui viendra y mettre la touche finale.

Cette pièce, qui met en vedette Pierre-Yves Cardinal, Marie-Sophie Ferdane, Sylvie Léonard et les musiciens du groupe franco-américain Moriarty, est un road trip scénique qui mêle théâtre, cinéma et musique live.

Oui, vous avez bien lu, un road trip… Un voyage en voiture qui s’échelonne sur près de trois mille kilomètres… sur scène!

Et pourquoi un road trip?

J’ai toujours été fasciné par les road movies. Des films aussi différents que La Balade sauvage, Alice dans les villes, ou Sailor et Lula ont marqué mon imaginaire. Les paysages que l’on traverse dans ces films sont d’abord des espaces métaphoriques. C’est cette dimension symbolique du road trip qui m’intéresse surtout.
— Marc Lainé

Route 66Le metteur en scène avait en tête de présenter un voyage se déroulant sur la mythique Route 66 aux États-Unis, qui reliait les villes de Chicago et de Santa Monica. Cette route traversait pas moins de huit États (et trois fuseaux horaires!) : Illinois, Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona et Californie.

Road trip | Photo : Stephan ZimmerliGinette Noiseux, notre directrice artistique, avait une autre idée en tête. Un de ses amis français avait déjà fait un road trip dans le Grand Nord québécois. Elle a donc suggéré à Marc Lainé de considérer un voyage vers la Baie James, jusqu’au village cri de Waskaganish. Le metteur en scène a adhéré à cette idée au point qu’en mai dernier, reprenant l’itinéraire de l’ami de Ginette, il est parti lui-même en voiture vers le Grand Nord afin de parcourir les mêmes milliers de kilomètres que les personnages des DEUX VOYAGES DE SUZANNE W.

Pour ce voyage hors du commun, Marc Lainé était accompagné de sa collaboratrice artistique, Tünde Deak, et du musicien et dessinateur Stephan Zimmerli.

Road trip | Photo : Stephan ZimmerliUn des buts du voyage était de ramener des images du Grand Nord québécois. Pour ce faire, les trois comparses voyageurs ont installés des caméras vidéo sur leur voiture afin de filmer la route et les paysages défilants. Projetées sur un écran derrière la voiture, ces magnifiques images du nord québécois servent à créer une illusion de mouvement, alors que sur les quelques mètres carré de la scène, la voiture est forcément immobile.

Voici une photo prise lors d’une répétition, pour vous donner une meilleure idée du dispositif scénique :En répétition | Photo : Stephan Zimmerli

Vous remarquerez la caméra à droite, qui filme la voiture et le paysage défilant derrière. Le tout est projeté sur l’écran face au public. Un road movie est ainsi créé en direct. C’est la magie du théâtre qui est à l’œuvre!

Les photos sont de Stephan Zimmerli.

###

► Visitez la page du spectacle sur le site d’ESPACE GO.

Vous aimez? Abonnez-vous!

Abonnez-vous au blogue d'ESPACE GO pour recevoir les articles par courriel.