photo
 

AUTEURE ASSOCIÉE


Evelyne de la Chenelière

Auteure associée

Depuis quelques années, Ginette Noiseux, directrice artistique d'ESPACE GO, est au rendez-vous des projets d'écriture d'Evelyne de la Chenelière. En lui ouvrant les portes d'ESPACE GO, elle lui offre un réel terrain d'expérimentation pour explorer les différentes facettes de son écriture, manifester la liberté de sa vision et réaliser ses désirs d'auteure. Les collaborateurs des créations d'Evelyne de la Chenelière produites par ESPACE GO sont souvent engagés avant même que la première ligne ne soit écrite. Le texte prend forme, se transforme, évolue avec sa mise à l'épreuve en salle de répétition. L'auteure associée bénéficie de tous les accompagnements utiles à sa recherche.

Pour sa nouvelle création, UNE VIE POUR DEUX (LA CHAIR ET AUTRES FRAGMENTS DE L'AMOUR) Evelyne de la Chenelière souhaitait écrire à partir d'une œuvre romanesque existante, s'en approprier la trame, pour en faire une nouvelle création théâtrale à laquelle elle prendrait part sur scène. Sa grande complice Alice Ronfard lui proposa UNE VIE POUR DEUX, le roman de sa mère Marie Cardinal (1928-2001).

Evelyne de la Chenelière

Auteure et comédienne, Evelyne de la Chenelière est l'une des figures les plus significatives de sa génération et de la dramaturgie québécoise actuelle. Ses textes, débordants d'inventivité, d'humour, d'émoi, de réflexions inattendues sur la condition humaine et la fragilité du monde, sont des rendez-vous attendus par le public.

Evelyne de la Chenelière trouve rapidement sa famille théâtrale au sein du Nouveau Théâtre Expérimental. Elle y crée quatre spectacles : HENRI & MARGAUX (2002), NICHT RETOUR, MADEMOISELLE (2004) et LE PLAN AMÉRICAIN (2008), tous trois élaborés avec la complicité de Daniel Brière; ainsi qu'APHRODITE EN 04 (2004), conçu en collaboration avec le regretté Jean-Pierre Ronfard et mis en scène par Jacques L'Heureux.

Plusieurs des pièces d'Evelyne de la Chenelière ont été présentées au Québec et à l'étranger, et ont été traduites en plusieurs langues. DES FRAISES EN JANVIER, traduite en anglais, en espagnol et en allemand, fut présentée, entre autres, au Festival d'Édimbourg de 2006. En 2000, cette pièce avait permis à son auteure de remporter le Masque du meilleur texte original de l'Académie québécoise du théâtre (ex æquo avec celui de Suzanne Lebeau). BASHIR LAZHAR, pièce créée au Théâtre d'Aujourd'hui en 2007, sous la direction de Daniel Brière, a été traduite en anglais, en espagnol et en allemand. Il en va de même pour L'HÉRITAGE DE DARWIN, mis en scène en 2005 par Sylvain Scott du Théâtre Le Clou, et présenté avec succès à de jeunes publics de nombreux pays.

En 2011, BASHIR LAZHAR a fait l'objet d'une adaptation au cinéma par le cinéaste Philippe Falardeau, sous le titre de MONSIEUR LAZHAR.

En mars 2011, à l'Espace Libre, Evelyne de la Chenelière signe avec son complice Daniel Brière le texte de la pièce RONFARD NU DEVANT SON MIROIR. Il s'agissait d'une expérimentation autour d'un véritable message téléphonique laissé par l'homme de théâtre Jean-Pierre Ronfard, peu de temps avant sa mort. La démarche s'apparentait à l'autopsie d'un message comme fondement d'une dramaturgie.

Au Théâtre ESPACE GO, Evelyne de la Chenelière a fait partie du collectif d'auteurs du spectacle d'ouverture de la saison 2004-2005, LES HOMMES AIMENT-ILS LE SEXE, VRAIMENT, AUTANT QU'ILS LE DISENT? En 2006, la metteure en scène Alice Ronfard présentait la pièce DÉSORDRE PUBLIC, texte pour lequel Evelyne de la Chenelière a reçu, la même année, le prix littéraire du Gouverneur général du Canada. Au printemps 2009, le tandem proposait dans la même salle LES PIEDS DES ANGES. Ce texte s'est vu décerner en 2010 le prestigieux prix SACD de la dramaturgie de langue française. Il a été sélectionné par le Bureau des lecteurs de la Comédie-Française et a remporté le premier Prix du public ce qui lui sa diffusion sur les ondes de France Culture.  Il a été traduit à ce jour en anglais, en allemand et en espagnol.

DÉSORDRE PUBLIC et LES PIEDS DES ANGES débutaient un cycle de trois pièces auxquelles allait de joindre L'IMPOSTURE, présentée au Théâtre du Nouveau Monde  en novembre 2009.

 

Photo : Izabel Zimmer