photo
 

PROJET GO-CA


Montréal, 31 mai 2012 - Nous félicitons chaleureusement Monsieur Jacques Dostie pour la création de GO-CA, un projet de réseautage entre jeunes gens d'affaires et jeunes professionnels du théâtre. Cette initiative lui a valu une mise en nomination pour le Prix Arts-Affaires 2012 du Conseil des arts de Montréal. Nous sommes fiers d'avoir contribué avec lui à la naissance de cette idée rassembleuse qui, depuis, a été poursuivie par les secteurs de la musique et de la danse. Bravo Jacques! L'équipe d'ESPACE GO


***



BILAN DE PARCOURS

Montréal, 20 septembre 2011
- Les participants du Projet Arts-Affaires dressent un bilan positif de l'aventure qui les réunit depuis huit mois.

Rappelons que le 24 janvier 2011, lors d'une activité de réseautage initiée par M. Jacques Dostie, associé chez Ernst & Young, et par Mme Ginette Noiseux, directrice générale et artistique d'ESPACE GO, 21 jeunes professionnels de chez Ernst & Young, McCarthy Tétrault et Banque Scotia avaient rejoint les conseils d'administration de 7 jeunes compagnies de théâtre reconnues, le Théâtre de la Banquette arrière, le Théâtre du Grand Jour, le Théâtre de la  Pire Espèce, le Théâtre Porte Parole et le Théâtre Tout à Trac, le Festival du Jamais Lu et le Théâtre Aux Écuries.

Le 12 septembre dernier, lors d'un 5 à 7 convivial dans le Café-bar du Théâtre ESPACE GO, les participants ont partagé le même enthousiasme envers les retombées positives du projet. Les artistes et gens d'affaires présents ont d'abord fait le point sur les appréhensions de départ : l'intégration de trois nouveaux membres au sein de conseils d'administration déjà constitués les inquiétait. De plus, les gens du milieu des affaires doutaient de leur utilité dans un domaine d'activités jusque-là inconnu.

Différentes activités ont été mises en place pour faciliter l'intégration des nouveaux membres et faire connaissance. Certaines compagnies ont organisé des retraites d'une journée et des soupers. D'autres ont formé des sous-comités pour faciliter les contacts. D'autres, encore, les ont impliqués dans des échanges entourant l'organisation de leur événement-bénéfice. Ces activités d'intégration ont été des occasions pour les compagnies de théâtre de raconter leur histoire et d'expliquer leur mission aux jeunes professionnels. Tous ont reconnu que cette étape d'échanges était primordiale et avait suscité l'envie de s'investir davantage. Tous les participants ont estimé à au moins un an la période d'intégration nécessaire aux nouveaux membres.

Rapidement, les jeunes professionnels ont réalisé qu'ils allaient jouer un rôle qui dépasse celui du financement. En apprivoisant les enjeux, les modes de fonctionnement et l'expertise de compagnies de théâtre, ils ont pu constater que les problèmes de ces dernières sont semblables, à plusieurs égards, à ceux rencontrés à l'intérieur de leurs compagnies de fiscalité, de droit ou de services bancaires. Ce rapprochement entre deux univers, de même que la passion des directeurs de compagnies de théâtre, ont renforcé en eux le désir de participer au développement de celles-ci. L'arrivée de nouveaux membres a amené un changement de dynamique certain, parfois même radical à l'intérieur des conseils, mais toujours positif.

Les mentors du Projet Arts-Affaires, M. Jacques Dostie, M. Éric Gosselin chez McCarthy Tétrault, M. Guy Berthiaume à la Banque Scotia et Mme Ginette Noiseux, ont rappelé que la motivation des participants demeure l'élément essentiel du projet.

Devant des observateurs du milieu des arts, Mme Danielle Sauvage, directrice générale et Mme Louise Roy, présidente du Conseil des Arts de Montréal, ainsi que Pierrette Gingras, directrice générale du Vivier, Carrefour des musiques nouvelles, et Francine Bernier, directrice générale et artistique de l'Agora de la danse, les dirigeants des compagnies de théâtre ont exprimé le bonheur de pouvoir compter sur de nouvelles expertises au sein de leur conseil d'administration, permettant ainsi de nouveaux dialogues entre les membres. Les gens d'affaires ont salué cette occasion de relever de nouveaux défis, tout en ayant le sentiment de participer à l'avancement d'un projet d'entraide au sein de leur communauté.

Le succès probant du Projet Arts-Affaires suscite d'ailleurs l'intérêt de gens œuvrant dans d'autres disciplines artistiques.  Des mesures sont prises pour permettre le relais du projet vers, notamment, les milieux de la danse et de la musique.


***

NOUVELLE INITIATIVE ARTS-AFFAIRES : ERNST & YOUNG, MCCARTHY TÉTRAULT ET LA BANQUE SCOTIA RÉPONDENT À L'INVITATION D'ESPACE GO  ET PRENNENT PARTI POUR LA CRÉATION THÉÂTRALE D'ICI

Montréal, 15 février 2011 – Pour que Montréal soit la métropole culturelle qu'elle aspire devenir, il est impératif que de nouvelles dynamiques s'inscrivent dans la cité, notamment par un engagement soutenu de la communauté des affaires. C'est dans cet esprit que Ernst & Young, McCarthy Tétrault et la Banque Scotia s'unissent dans un audacieux projet de réseautage professionnel entre le secteur des affaires et celui du théâtre.

À l'initiative de M. Jacques Dostie, associé chez Ernst & Young, et de Mme Ginette Noiseux, directrice générale et artistique du Théâtre ESPACE GO, trois grandes entreprises privées mobilisent chacune sept de leurs jeunes professionnels volontaires qui souhaitent s'investir au sein d'organismes de théâtre à but non lucratif.

À l'occasion d'un événement de réseautage qui s'est déroulé le 24 janvier dernier, vingt et un jeunes professionnels ont rencontré les directeurs artistiques de sept jeunes compagnies de théâtre reconnues. Ces gens d'affaires, dont l'âge se situe entre 24 et 38 ans, joindront bénévolement le conseil d'administration d'une de ces compagnies dans le but de soutenir son développement. Ces jeunes bénévoles bénéficieront par ailleurs de l'expérience d'un collègue mentor au sein de l'entreprise qui les emploie. M. Jacques Dostie chez Ernst & Young, M. Éric Gosselin chez McCarthy Tétrault et M. Guy Berthiaume à la Banque Scotia auront le plaisir de remplir ce rôle.

Au-delà de l'expertise en comptabilité, en droit et en finance dont profiteront les jeunes compagnies, c'est l'engagement social des générations montantes qui est valorisé par l'ensemble des acteurs du projet.

Les sept compagnies de théâtre qui ont accepté avec enthousiasme de se prêter à l'aventure sont le Théâtre de la Banquette arrière, le Théâtre du Grand Jour, le Théâtre de la  Pire Espèce, le Théâtre Porte Parole et le Théâtre Tout à Trac – cinq compagnies de création –; le Festival du Jamais Lu – un événement dédié aux dramaturgies émergentes –; et le Théâtre Aux Écuries – un nouveau complexe de théâtre dédié à la relève. Ces compagnies ont en moyenne une dizaine d'années d'activité à leur actif et jouissent d'un rayonnement national ou international prometteur.

La vitalité, la qualité et la capacité d'innovation de la scène théâtrale montréalaise sont reconnues à l'échelle internationale. Les instigateurs de ce nouveau projet Arts-Affaires visent ainsi à perpétuer cette force en assurant un meilleur développement aux nouvelles générations d'artistes.

Soulignons que l'événement de réseautage tenu le 24 janvier a connu un vif succès auprès des gens d'affaires et des artistes impliqués. Les cohortes de professionnels joindront les conseils d'administration des compagnies artistiques au cours des prochaines semaines. Un bilan de cette initiative sera réalisé à la fin de l'année 2011.